AccueilFinance22,5 M€ pour faire de Marseille une capitale du cinéma

22,5 M€ pour faire de Marseille une capitale du cinéma

En visite ce 9 janvier, à Marseille, Rima Abdul Malak, la ministre de la Culture, a détaillé une série d’aides financières pour renforcer la filière cinéma à Marseille.
Rima Abdul Malak, la ministre de la Culture, lors de la signature avec les élus locaux.
D. R. - Rima Abdul Malak, la ministre de la Culture, lors de la signature avec les élus locaux.

Finance Publié le ,

Marseille en grand, ou plutôt Marseille sur grand écran. En visite à Marseille, ce 9 janvier, Rima Abdul Malak, la ministre de la Culture, a détaillé une série d’aides financières pour renforcer la filière cinéma et audiovisuelle dans le cadre du plan "Marseille en Grand". L’Etat prévoit un investissement de 22,5 M€ sur les trois prochaines années, pour constituer « un grand projet européen à la dimension de l'arc méditerranéen en faveur de la production, des infrastructures d'accueil de tournages et surtout de la formation aux métiers du cinéma et de l'audiovisuel », a détaillé la ministre.

Plan « Marseille en grand » : la Région se veut « chef de file » pour la création d’une Cité régionale du cinéma

Quatre projets pour Marseille

Cette dernière a signé un protocole d’accord entre l’Etat et les représentants des collectivités territoriales partenaires : Renaud Muselier, pour la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Martine Vassal pour le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-Marseille Provence, Benoit Payan, pour la Ville de Marseille.

Ce protocole d’accord concrétise l’engagement financier « exceptionnel de l’Etat autour des 4 projets culturels ». « Les collectivités, pour leur part, confirment le principe de leur participation à la réalisation des 4 projets et s’engagent à notifier avant le 31 janvier prochain le montant de leur engagement financier à l’Ecole Cinéfabrique Marseille », rappelle la préfecture de Région dans un communiqué.

Le volet cinéma et audiovisuel du plan "Marseille en grand" s’articule autour plusieurs quatre projets phares.

  • Ecole Cinéfrabrique

La création de l’Ecole Cinéfabrique Marseille avec l’installation préalable de sa classe d’orientation et de préparation, « qui vise à ouvrir les métiers du cinéma et de l’audiovisuel à la diversité et à la mixité sociale, via une formation entièrement gratuite en 3 ans». 15 M€ lui seront consacrés. La classe d’orientation et de préparation Cinéfabrique a ouvert ses portes le 5 septembre au 37 rue Guibal. Le site d’implantation définitif de l’Ecole est en réflexion.

  • Base logistique de tournages

La création d’une base logistique provisoire de tournages capable de recevoir les équipes de tournages locales, nationales et internationales. Un million va être investi et le chantier va démarrer sur le site du 56 boulevard du Capitaine Gèze. « La base permettra d’accueillir les équipes de tournages locales, nationales et internationales qui ont besoin d’ateliers, de parkings et de bureaux pour la production ou les castings ».

pole-media-belle-de-mai-marseille
Le pole média de la Belle de mai à Marseille. (Crédit : M.C.)
  • Modernisation du Pôle Média de la Belle de mai

La modernisation du Pôle Média de la Belle de mai est prévue à hauteur de 1, 5 M€ « pour rendre le lieu plus attractif pour les entreprises et le grand public dans le domaine des industries créatives et culturelles ».

  • Antenne de la Cinémathèque française

La création d’une antenne de la Cinémathèque française pour 5 M€, qui « proposera des projections, des actions culturelles et éducatives, ainsi que des expositions ».

Plus Belle la Vie : le Mistral ne soufflera plus

350 M€ supplémentaires

Dans son communiqué, la préfecture rappelle que cet effort exceptionnel de l’Etat, « sera d’ailleurs complété par les lauréats de l’appel à projets national Grande fabrique de l’image du plan France 2030 ». Il s’agit d’un « grand plan d’investissement doté de 350 M€, opéré par la Caisse des dépôts en lien avec le Centre national du cinéma (CNC) et incluant les projets "Marseille en Grand", sous l’égide du Secrétariat général pour l’investissement ». Les projets lauréats seront désignés par la Première ministre au printemps 2023 sur proposition d’un comité d’experts indépendants présidé par le cinéaste marseillais Cédric Jimenez et la créatrice de jeux vidéo Muriel Tramis.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 07 avril 2023

Journal du07 avril 2023

Journal du 31 mars 2023

Journal du31 mars 2023

Journal du 24 mars 2023

Journal du24 mars 2023

Journal du 17 mars 2023

Journal du17 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?