AccueilEconomieUpperside Capital Partners renforce son ancrage à Salon-de-Provence

Upperside Capital Partners renforce son ancrage à Salon-de-Provence

Et de dix ! Avec sa "Green Innovation Station" dans la zone de Gandonne, Upperside Capital Partners et son fleuron Biotech Dental se dotent d’une implantation consacrée à diverses activités de recherche et développement, SAV et économie circulaire.
A l’intérieur de la "Green Innovation Station", Glad Médical produit des dispositifs implantables en titane grâce à l’impression 3D métallique.
J.-C. Barla - A l’intérieur de la "Green Innovation Station", Glad Médical produit des dispositifs implantables en titane grâce à l’impression 3D métallique.

Economie Publié le ,

En service depuis septembre 2022, l’unité Smilers de production de gouttières invisibles d’alignement des dentitions n’est pas encore inaugurée officiellement que Biotech Dental (implants dentaires) et Upperside Capital Partners (holding des familles Veran et Thévenet) déploient un nouveau site à Salon-de-Provence.

Salon-de-Provence : Biotech Dental révèle les potentialités de son unité Smilers

Il a été présenté le 2 mars au maire de Salon, Nicolas Isnard, et au député Jean-Marc Zulesi. Sur plus de 600 m2, il abrite différentes activités de sociétés du groupe et compte déjà une dizaine de collaborateurs, hors itinérants. « Le lieu a abrité la première ligne de production de Smilers jusqu’à son installation dans les nouveaux locaux. C’est ici que nous avons procédé à tous les essais. Nous l’avons réaménagé pour le faire fonctionner sur les principes d’une start-up, en associant de la R&D, de la technique, du SAV, indique Philippe Veran, président des deux entités. Nous n’excluons pas de reproduire le concept ailleurs. C’est notre dixième site sur la ville. »

Outre le siège de Biotech Dental sur les allées de Craponne en centre-ville et Smilers dans la zone de la Crau, Upperside Capital Partners a disséminé des activités dans le médical (Biotech Dental, Natech, ATP 38…), les équipements de sports (Racer, Ysios…), la restauration (Villa Salone…).

Conjuguer économie circulaire et innovation

Cette "Green Innovation Station" héberge une unité de recyclage de chutes plastiques (PETG) à partir des gouttières Smilers et d’autres activités du groupe. Ces déchets sont broyés, séchés, transformés en granulés pour approvisionner des machines d’impression 3D qui fondent la matière pour en sortir des bobines de filaments, livrées ensuite à des établissements d’enseignement, des universités pour des projets d’éducation ou de recherche, à des hôpitaux, ou des clients qui pourraient s’y intéresser. Une autre machine a une destination plus "locale". « Nous avons travaillé avec un artiste qui a réalisé le tableau à l’entrée du lieu, mais nous pouvons aussi y concevoir des prototypes pour nos activités. Quand nous les avons validés, nous refondons la matière pour la réutiliser », souligne Antoine Blandel, ingénieur responsable "nouveaux projets" de Biotech Dental.

Dans un autre espace, deux machines de fabrication additive métallique réalisent en impression 3D des pièces en titane et polymères résorbables. Exploitées par la société Glad Médical, fondée et dirigée par Laurent Badih, elles produisent des dispositifs médicaux implantables, par exemple pour reconstituer de l’os sur-mesure après la pose d’un implant, pour améliorer les techniques de reconstruction faciale… Ce projet Glad 3D associe Biotech Dental, Aix-Marseille Université et l’Université Gustave Eiffel.

De la R&D au SAV

Deux autres entreprises opèrent dans les lieux. Natech/TAM Télésanté, entrée en 2011 dans le giron d’Upperside, s’est spécialisée dans les produits pour la maternité, tant pour les jeunes mamans que pour les sages-femmes. « Nous effectuons de la R&D ici », explique le dirigeant-fondateur, Raphaël Sauze, en évoquant notamment des dispositifs innovants pour rééduquer le périnée des mamans post-accouchement ou évaluer, en partenariat avec l’Assistance publique hôpitaux de Paris le volume de pertes sanguines après une césarienne.

ATP38 se concentre sur le bien-être du patient pour faciliter la cicatrisation et adoucir la douleur par la régénération des cellules (photobiomodulation). L’efficacité est avérée en cancérologie, rhumatologie… et les dentistes sont convaincus de son intérêt. Des centres sportifs de haut-niveau s’en sont dotés. Madonna aurait même adopté l’appareil. ATP38 assure son SAV sur la "station".

Pour Nicolas Isnard, ce site apporte un nouvel atout à la ville, en trouvant une destination originale à un espace discret de la zone de Gandonne, confrontée à un foncier économique de plus en plus restreint.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 07 avril 2023

Journal du07 avril 2023

Journal du 31 mars 2023

Journal du31 mars 2023

Journal du 24 mars 2023

Journal du24 mars 2023

Journal du 17 mars 2023

Journal du17 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?